Services rendus

David Desjardins, Voir Québec |

La virulente sortie de François Avard à propos de la multiplication des
chroniqueurs aux discutables vertus aura au moins servi à quelque
chose: une sorte d’examen de conscience collectif. Se sentant interpellé, mon collègue Steve Proulx, qui sévit sous la rubrique Médias dans notre édition montréalaise, y est allé d’une entrée à son blogue intitulée «Pourquoi chroniquer?». Si j’y reviens ici, c’est que j’ai assez aimé sa manière de décrire la fonction qui, selon lui, se rapproche de la cartographie.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *