Retenir l’information ou pas?

Dans la pratique quotidienne, une quantité importante d’informations
passe par les mains des journalistes. Doivent-ils forcément tout dire,
tout écrire et tout montrer? Non. La diffusion se fonde sur plusieurs
critères qui vont de la politique éditoriale, à la pertinence du sujet
ou encore de l’intérêt du public et bien sûr au respect des règles
d’éthique. Quatre éléments modulés selon le média, l’auteur ou encore
l’affectateur.

L’information pourra ainsi être accumulée et retenue pour plus tard
dans le cas d’enquêtes, sombrer dans l’oubli ou remisée en attendant
que le bon moment.

C’est sans doute ce qui est arrivé pour les photos érotiques de
Béatrice Martin, alias Coeur de pirate. La chose était connue par
plusieurs journalistes artistiques, mais également des fans de la
chanteuse. L’existence de ces images n’avait cependant pas fait l’objet
d’une divulgation “en règle”.

Olivier Robillard Laveaux, journaliste pour l’hebdomadaire Voir, s’est intéressé à ce sujet. Il écrit notamment que quelques journalistes avaient fait des paris sur le média qui sortirait la nouvelle le premier. Pour sa part, il affirme avoir refusé, à cinq reprises, de parler de ces photos.

En entrevue à La Presse, la chanteuse, dit regretter ce qu’elle présente comme une erreur qui pourrait arriver à d’autres jeunes de sa génération.

Cependant, avant d’accorder cette entrevue, Coeur de pirate a offert une réplique au texte du Soleil sur Twitter

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *