Quand le journalisme tue

Lise Millette, ProjetJ |

Une journaliste danoise a été déclarée coupable du meurtre de 12 poissons d’aquarium, sacrifiés pour illustrer un reportage pour la télévision publique DR1. Lisbeth Koelster, journaliste pour une émission dont le mandat est de soulever des enjeux liés à la défense des consommateurs, voulait démontrer la toxicité d’un shampooing anti-pelliculaire. Diluant une petite quantité du shampooing, elle l’a versé dans un aquarium. Quatre jours plus tard, tous les pensionnaires aquatiques étaient morts.

Un vétérinaire qui a visionné l’émission a porté plainte pour atteinte à la loi sur la protection des animaux.

Le plaignant soutient que des souffrances inutiles ont été imposées à ces animaux. Il considère aussi que la loi sur l’expérimentation a été violée.

Le ministère public a déjà inculpé la journaliste dont les gestes ont été qualifiés de “brutaux” et surtout non nécessaires.

Le juge du tribunal de Glostrup a déclaré que la journaliste avait imposé de mauvais traitements et avait contrevenu à la loi sur la protection animale.

La journaliste a tout de même gagné sur un point, le shampooing visé a été retiré des tablettes.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *