Le twit au Palais de justice

Lise Millette, ProjetJ |

Le titre ne fait pas référence ici à l’idée de tenter de faire
l’intéressant dans une cour de justice, mais bien d’utiliser l’outil
Twitter pour exercer son métier de journaliste lors d’audiences.

Une requête a en effet été déposée par un journaliste d’un quotidien
américain qui a reçu l’aval d’un juge qui ne voyait pas d’objection à
ce qu’il traite la nouvelle, tout au long du procès,  directement sur
le web!

Ron Sylvester, journaliste au Wichita Eagle, un journal du Kansas, pourra donc couvrir des procès tout en expédiant, en formule 140 caractères, ses observations de ce qui se déroule dans la salle du tribunal.

Cette percée est perçue comme une première puisqu’habituellement les journalistes devraient patienter jusqu’à la suspensions d’audience pour effectuer leurs transmissions.

Le juge qui a acquiescé à cette demande estime que le processus judiciaire se doit d’être le plus ouvert possible au public, ce qui devrait lui permettre de mieux comprendre le système de justice.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *