Le syndicat du JdeM et la CSN plaident coupables

Pour avoir forcé les portes des bureaux du quotidien de la rue Frontenac à Montréal en juillet 2009, le Syndicat des travailleurs de l’information du Journal de Montréal et la CSN ont plaidé coupable à une accusation d’outrage au tribunal.

Leur parade menée à l’intérieur des locaux a contrevenu à une injonction de la cour leur interdisant de se trouver à l’intérieur de l’édifice ou encore sur le terrain appartenant à Quebecor.

Ce plaidoyer pourrait entraîner une amende maximale de 50 000$ et une peine d’emprisonnement d’un an.

Les parties pourraient être convoquées pour les représentations sur sentence.

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *