Le Réveil : Quebecor dépose une offre finale

Les journalistes du Réveil, au Saguenay, ont reçu une offre finale de
Quebecor
.  Si cette ultime proposition est refusée, le journal pourrait
connaître sa dernière publication à la fin du mois de février.

La nouvelle survient en pleine éclipse médiatique, alors que tous les
yeux sont tournés vers Vancouver. Près d’un an après que le lock-out a
été décrété en mars 2009, la situation semble avoir atteint son dernier droit..

Jusqu’ici, les négociations entre la partie patronale et les syndiqués n’ont pas permis de trouver un terrain d’entente. Quebecor souhaite une révision en profondeur du régime d’affaires et une diminution du plancher d’emplois à une vingtaine de travailleurs. Du côté syndical, on rappelle que le nombre d’emplois au journal Le Réveil était
de 80 avant la fermeture de l’imprimerie en 2009.

Dans un communiqué, Quebecor dit déplorer que la “CSN ait de son côté choisi de se cantonner dans des principes obsolètes qui n’ont plus d’application possible dans le monde dramatiquement transformé de la presse écrite et fait miroiter l’impossible aux employés. L’heure est aux choix responsables et la CSN portera l’odieux de la fermeture de cette institution”.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *