Le journaliste de Canoë devra payer

SRC-Québec |

Un journaliste de Canoë, Hubert Lapointe, est condamné à 10 000 $ d’amende pour avoir transgressé une ordonnance de non-publication dans un de ses articles. Le nom d’une victime d’agression sexuelle avait été divulgué.

Le texte écrit par le journaliste de Canoë avait aussi été repris par le Journal de Québec durant le conflit de travail. Les deux médias ont aussi été condamnés en juin dernier à payer une amende de 10 000 $. Le jeune journaliste obtient comme il l’avait demandé l’absolution inconditionnelle: il n’aura pas de dossier judiciaire. Un autre journaliste, Bernard Plante, cette fois de l’agence Nomade, fait face à des accusations semblables.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *