Le Devoir, ce devin

Lorsque Le Devoir avait annoncé l’entrée en vigueur du paiement pour accéder à certains de ses articles en ligne, l’idée avait suscité beaucoup de scepticisme. Qui paierait pour du contenu en ligne, disponible ailleurs gratuitement? Le temps a démontré qu’effectivement, certains lecteurs étaient prêts à s’engager sur cette voie. Un récent sondage mené aux États-Unis l’a confirmé.

Le paiement pour du contenu en ligne a également franchi une autre étape depuis que Rupert Murdoch, grand patron de News Corp., a laissé planer qu’il pourrait retirer son contenu des agrégateurs de Google. Selon ce que rapporte Les Affaires, la raison tient au fait que la redistribution gratuite de ses productions le prive de revenus essentiels.

Manifestement, Google a craint ce retrait et suggère maintenant une formule hybride, où bien qu’une large part de ce qui est offert demeure gratuit, un second niveau sera réservé à une clientèle payante.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *