La télé publique joue-t-elle sa survie?

C’est un peu la question que se pose le chroniqueur Marc Cassivi dans une chronique titrée «Pour une télévision invincible», publiée dans La Presse.

Dans une défense non aveugle de Radio-Canada, il estime que la récente décision du ministre fédéral du Patrimoine, James Moore, risque non seulement de porter un coup dur à la télévision publique, mais aussi d’en secouer profondément les fondements.

Selon Marc Cassivi, «En télévision comme ailleurs, il faut se donner les moyens de ses ambitions. Radio-Canada n’a pas qu’un simple mandat de contenu canadien, n’en déplaise à James Moore, mais une obligation de qualité. Le diffuseur public ne saurait être considéré comme n’importe quelle autre entreprise de télédiffusion.»

Lire la suite

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *