Journaliste agressé : la FPJQ condamne

La soirée électorale a tourné au vinaigre à Sherbrooke, lorsque le journaliste Marcel Gagnon, du réseau TVA, a été malmené par un proche de l’aspirante à la mairie Hélène Gravel.

L’équipe de Mme Gravel lui a montré la porte de la salle où étaient réunis les partisans, interdisant au journaliste et à son caméraman de filmer. Il faut dire qu’à ce moment, l’avance de la candidate avait fondu.

Marcel Gagnon a tenté de parlementer, affirmant que d’autres médias étaient toujours dans la salle, mais un proche de Mme Gravel l’a alors invectivé et, simulant un violent éternuement, l’a rudoyé.

En entrevue à TVA, le président de la FPJQ, François Bourque, a qualifié ces gestes d’inacceptables. Pour la section estrienne de la FPJQ, toute cette affaire est jugée inadmissibles dans une société démocratique où les journalistes doivent pouvoir faire leur travail librement, sans craindre l’intimidation.

Guy Dumont, celui qui a malmené le journaliste, s’est excusé. La candidate défaite à la mairie s’est quant à elle dissociée de cette agression.

Voir le vidéo de l’incident

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *