JdeQ: Tout ça pour ça?

Steve Proulx, Voir |

Bien sûr, je me réjouis que le conflit de travail soit enfin réglé au Journal de Québec.

Il y a deux semaines, les syndiqués et la partie patronale (Quebecor) ont décidé d’enterrer la hache de guerre. Si tout va bien, Le Journal de Québec retrouvera tout son monde au cours du mois d’août.

Comme je le disais donc, je me réjouis de cet heureux dénouement. Sauf qu’il y a un truc. Quand je repense aux mille rebondissements qu’a charriés le plus long conflit syndical de l’histoire de la presse francophone au Canada, je ne peux m’empêcher d’avoir ce léger arrière-goût. Euh… Tout ça pour ça?

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *