Fidélisation : pistes innovantes

Les quotidiens, toujours au bord du gouffre, ont besoin de dynamiser leur clientèle. Pour ce faire, l’appât de la gratuité a été redéfini.

Exclusivement chez Couche-Tard, à l’achat de sept numéros du Journal de Montréal ou du Journal de Québec, le huitième est gratuit. La compilation s’effectue grâce à une carte «fidélité».

La formule promeut, indirectement, l’achat du quotidien chaque jour de la semaine. Un incitatif, sans doute comme un autre, qui mise sur le boni-récompense.

Autre initiative, le journal La Presse a été distribué gratuitement durant le Festival des Francofolies de Montréal directement dans un présentoir situé à la sortie du métro Place des Arts. Ce type de placement est parfois repris également dans les foires, congrès et autres manifestations du genre.

Cependant, dans tous ces cas, ceux qui ont trouvé ces idées de marketing ont capitalisé sur des offres de gratuité. Ce qui est exactement le problème de la presse écrite envers un lectorat qui se déplace sur le net. Loin de renforcer le sentiment de fidélisation, cette démarche ne vient que accentuer la perception qu’il n’y a aucune raison de payer pour de l’information : elle peut être obtenue tout à fait gratuitement.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *