Fiction du monde: de la presse mondaine à Marcel Proust

Presses de l’Université de Montréal |

Les études littéraires ont souvent tendance à regarder de haut le discours médiatique, réputé éphémère, léger, anecdotique. “Fiction du monde” montre au contraire qu’il est indispensable de prendre ce discours au sérieux si l’on veut comprendre comment, au tournant des années 1900, on passe d’une culture de classe à une culture de masse, d’une sociabilité de la proximité à une sociabilité de la distance.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *