Conciliation difficile chez Quebecor

Le processus de conciliation amorcé  entre la partie patronale de Quebecor et le Syndicat des travailleurs de l’information du Journal de Montréal (STIJM) a déjà du plomb dans l’aile.

Quebecor estime que les propositions syndicales n’ont pas évolué en neuf mois ajoutant qu’à certains égards, il s’agit d’un
“recul”.  Dans le communiqué émis, il est indiqué que :

“Le Journal de Montréal est en effet stupéfait de constater, par
exemple, que le syndicat est toujours opposé à toute réduction
d’effectifs”.

De son côté, le STIJM estime que l’entreprise ridiculise le processus de conciliation.

“En attaquant publiquement la proposition syndicale
déposée en bonne et due forme à une rencontre de négociation convoquée
par le conciliateur, Quebecor abat ses cartes et montre qu’elle n’a pas
réellement l’intention de négocier.”

Le lock-out perdure depuis janvier 2009.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *