Au sujet de l’anonymat des sources

Le milieu municipal montréalais est sur la sellette en raison d’allégations de malversation et de corruption. L’information provient principalement de sources anonymes. Jusqu’où le recours à ce type de source est-il garant du droit
du public à l’information? Comment éviter d’être manipulés à son tour? Des questions auxquelles répond Marc-François
Bernier, de la Chaire de recherche en éthique du journalisme.

Marc-François Bernier

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *