Après 21 ans de présentation du journal de 20h, Patrick Poivre d’Arvor est limog

La Presse Canadienne|

La nomination du président de France Télévisions par le chef de
l’État, une mesure décidée par Nicolas Sarkozy dans le cadre de la réforme de
l’audiovisuel, n’est “pas une avancée”, a estimé jeudi sur
France-Info Patrick Poivre d’Arvor. A l’heure de présenter son dernier journal
de 20 h, il s’est dit “triste”, avec “beaucoup de
nostalgie”, mais “serein” et pas “amer”.

Il y a 20 ans, “lorsqu’il a été décidé que cette
nomination (du président de France Télévisions) ne serait plus du ressort du
pouvoir central, j’ai trouvé que c’était une bonne chose”, a expliqué
PPDA. Le journaliste trouve “assez insultant” de “laisser
entendre” que le Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA), jusqu’à présent
chargé de nommer le patron de la télévision publique, n’est “qu’un
faux-nez du pouvoir”.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *