Le prix de la FJC pour les reportages sur les solutions climatiques

La FJC annonce les finalistes du prix pour les reportages sur les solutions climatiques

 

TORONTO, le 8 mai 2024 – La Fondation pour le journalisme canadien (FJC) est fière d’annoncer sa liste de présélection pour le prix annuel de la FJC pour les reportages sur les solutions climatiques qui célèbre un(e) journaliste ou une équipe de journalistes dont le travail met en lumière les changements climatiques et les solutions novatrices. Le prix est ouvert aux reportages dans la presse écrite, les nouvelles radiodiffusées ou les médias en ligne canadiens.

 

La FJC remercie la générosité du commanditaire fondateur du prix, Intact Corporation financière, d’avoir décerné la dotation de 10 000 $ du prix.

 

« Aider à bâtir des communautés résistantes face aux changements climatiques fait partie des objectifs stratégiques et de la feuille de route d’Intact – c’est tout aussi important que notre rendement financier. Nous voulons aider les communautés où nous exerçons nos activités à prospérer et à renforcer leur capacité à faire face à l’imprévu », a déclaré Diane Flanagan, Vice-présidente des Affaires générales et des Communications, chez Intact Financial.

 

« Pour éclairer notre approche, nous examinons les tendances déterminantes qui façonnent la société, comme l’inflation, les défis socio-économiques et géopolitiques et les impacts croissants des conditions météorologiques extrêmes. Nous remercions tous les journalistes pour le rôle essentiel qu’ils jouent dans la mise en évidence de ces tendances et le travail important accompli pour aider à bâtir des communautés résistantes. »

 

Les trois finalistes pour le prix de cette année et leurs reportages ou leurs séries présélectionnés sont :

The Tyee, pour Bracing for Disasters (Se préparer aux catastrophes), une série en plusieurs épisodes de Francesca Fionda explorant ce que nous pouvons apprendre des survivants de catastrophes climatiques et ce qui doit être fait pour aider les personnes évacuées et pour sauver des vies à cette époque où les catastrophes naturelles augmentent.

Alors que les feux de forêt faisaient rage en Colombie-Britannique l’an dernier, il est apparu clairement que les filets de sécurité de la province ne s’étendent pas aussi rapidement que la crise climatique. Le projet « Bracing for Disasters » a utilisé des données et des rapports narratifs pour identifier les problèmes ainsi que les solutions de surface proposées par les acteurs à tous les niveaux. L’équipe de projet de Fionda, Aldyn Chwelos, Gage Smith, Geena Mortfield, Michael Lo, Christina Gervais, Amber Bear, Emilie Wren et Sean Holman, a mené des entrevues tenant compte des traumatismes pour publier des histoires racontées. La série comprend des photographies de Jen Osborne et Philip McLachlan ; la production numérique et la visualisation de données par Andrew Munroe et l’analyse des données par Jens von Bergmann. La série était éditée par David Beers.

Tobie Lebel de Radio-Canada (télé) – Découverte pour Hydrogène : révolution ou mirage ?, explorant le rôle que l’hydrogène pourrait jouer dans la transition énergétique. Lebel et la réalisatrice, Sylvie Mallard, avec les membres de l’équipe du projet, Nicholas Chentrier, François Genest et François Dubuc, mélangent humour et une analyse sérieuse pour présenter les points de vue d’experts de la recherche et de l’industrie, en se concentrant sur le Québec où le gouvernement présente l’hydrogène vert comme une solution pour la décarbonisation.

Marco Chown Oved du Toronto Star pour la couverture continue des technologies vertes transformatrices, illustrées par des travaux tels que Quatre changements à votre maison pour aider la planète. Au cours de la dernière année, Oved, soutenu par l’analyste de données Ralph Torrie, s’est montré infatigable dans sa couverture des solutions technologiques actuelles au changement climatique, en se concentrant sur les véhicules électriques, les pompes à chaleur et les panneaux solaires en tant que produits prêts à l’emploi qui ont tellement bouleversé l’économie du chauffage domestique, du transport et de la production d’énergie que leur adoption généralisée à l’échelle mondiale est pratiquement garantie, indépendamment de la politique publique.

Commentant toutes les entrées, le président du jury Bob Ezrin a déclaré : « La qualité, la quantité et la variété des soumissions que nous avons reçues montrent clairement l’importance croissante des reportages sur les solutions climatiques au Canada et dans le monde entier. Ce sont parmi les reportages les plus importants, quel que soit le sujet, quel que soit le pays, et les journalistes qui font ce travail dur et nécessaire méritent d’être reconnus et célébrés. »

Toutes les soumissions de reportages des finalistes sont disponibles sur la page web dédiée au prix.

 

Le gagnant / la gagnante sera annoncé(e) lors de la cérémonie annuelle de remise des prix de la FCJ le 12 juin à l’hôtel Royal York. Pour réserver vos places ou vos tables, ou pour connaître les possibilités de parrainage, voir les coordonnées ci-dessous ou consulter la page des prix de la FJC.

Les Prix CJF 2024 sont généreusement soutenus par la Banque CIBC, Rogers Communications, Google News Initiative, Brasseries Labatt du Canada, l’Association médicale canadienne, McCain Foods, MobSquad, Aritzia, BMO Groupe financier, Intact, Sobeys, Groupe Banque TD, CBC/Radio-Canada, Canada-Vie, Banque Scotia, Banque Scotia, l’Association des banquiers canadiens, FGS Longview Communications, KPMG, RBC, CTV News, Accenture, Le Réseau Aga Khan de développement, Apple Canada News, la Fondation de la famille Balsillie, Bennett Jones LLP, Blakes, La Fondation canadienne des femmes, CDPQ, Davies, Desjardins, The Globe and Mail, Loblaw Companies Ltd., Mamdani Family Foundation/Zai Mamdani et Rishi Nolan Strategies, les Aliments Maple Leaf, Power Corporation, la Fondation Sunnybrook, Tom’s Place, Toronto Star et The Woodbridge Company Ltd. La commandite en nature est fournie par La Presse canadienne, Bespoke Audio Visual, MLSE et Porter Airlines.

Les membres du jury sont :

  • Bob Ezrin, O.C. (président), producteur de musique et de divertissement, éducateur, défenseur de causes multiples et membre du conseil d’administration de la FJC;
  • Naresh Fernandes, éditeur, in;
  • Jean-Marc Fleury, professeur associé, département d’information et de communication, Université Laval ; conseiller principal de la Fédération mondiale des journalistes scientifiques;
  • Wendy Freeman, ancienne présidente de CTV News ; et
  • Rashida Jeeva, Vice-présidente principale, Marketing et Communications, WWF-Canada.

 

Cision est le partenaire de distribution exclusif de la CJF.

 

À propos de la Fondation pour le journalisme canadien

Fondée en 1990, la Fondation pour le journalisme canadien a comme mission de promouvoir, de célébrer et de faciliter l’excellence en journalisme. La fondation organise un prestigieux programme annuel de prix et de bourses, dont l’un des temps forts est un gala de l’industrie où des chefs de file de l’information, des journalistes et des entreprises canadiennes se réunissent pour célébrer les réalisations journalistiques exceptionnelles et la valeur du journalisme professionnel. Grâce à la série de conférences mensuelles « J-Talks », la FJC facilite le dialogue entre les journalistes, les gens d’affaires, les universitaires et les étudiants sur le rôle des médias dans la société canadienne et les défis persistants que connaissent les médias à l’ère numérique. La Fondation favorise également les possibilités d’éducation, de formation et de recherche en journalisme.

 

Pour de plus amples renseignements : Natalie Turvey, Présidente et directrice générale de la Fondation pour le journalisme canadien, courriel : nturvey@cjf-fjc.ca

 

Liens associés

http://www.cjf-fjc.ca

 

 

Le prix de la FJC pour les reportages sur les solutions climatiques célèbre le travail novateur des journalistes canadiens qui mettent en lumière les solutions adaptatives testées et mises en œuvre pour relever les défis environnementaux qui touchent le monde d’aujourd’hui et de demain. Le prix vise à inspirer une couverture plus large et plus prescriptive de la crise climatique à laquelle nous sommes tous confrontés en sensibilisant le public aux défis à relever et au travail effectué pour ce faire.

Les juges prendront en considération les critères suivants pour l’attribution de ce prix :

  • Comment ce travail met-il en évidence les réponses et les solutions aux changements climatiques ? Fait-il passer le récit du problème existant à des solutions qui permettent un changement positif ?
  • Existe-t-il des preuves que la solution fonctionne ? De quelle manière ne fonctionne-t-elle pas ou pourrait-elle ne pas fonctionner ? Quels sont les paramètres utilisés et pourquoi le sont-ils dans l’évaluation de cette solution ?
  • Quelles sont les données qui étayent le problème et la solution ?
  • Les données climatiques citées sont-elles exactes et y a-t-il suffisamment de preuves de vérification ? L’étendue et la diversité des sources citées sont-elles suffisantes ?
    • Les juges noteront qu’un mauvais équilibre peut être l’ennemi de la précision et de la vérité dans les rapports sur les changements climatiques. Tenter de trouver un équilibre entre le consensus scientifique sur les changements climatiques et les points de vue des négationnistes du climat ou d’autres personnes en désaccord avec les conclusions scientifiques risquerait d’induire en erreur le public qui consulte les actualités.
  • La recherche et les données climatiques sont-elles présentées d’une manière pertinente et facile à comprendre pour le public ?
  • Est-ce que le texte est bien écrit et respecte les principes du bon journalisme ?

 

QUE COMPREND LE PRIX ?

Le prix est d’une somme de 10 000 $

ADMISSIBILITÉ

Les changements climatiques regroupent de nombreux domaines. Ils représentent une question mondiale, d’une grande portée, pouvant couvrir non seulement l’environnement, mais aussi la science, la santé, l’économie, les entreprises, les politiques publiques, les migrations, la politique et les populations à l’échelle locale, nationale et mondiale.

Ce prix sera décerné à une ou un journaliste ou à une équipe de journalistes (employés à plein temps ou indépendants) considérés comme ayant le plus contribué à mettre en lumière les changements climatiques et les solutions innovantes dans la presse écrite, la radiodiffusion ou les reportages en ligne au Canada en 2023.

Les candidatures regroupant plus d’un contributeur sont les bienvenues et seront jugées comme une seule candidature. Les contributions peuvent être soumises dans les formats suivants : article, chronique, article en ligne, éditorial, article d’opinion, émission de radio, baladodiffusion, émission de télévision ou film documentaire.

Nous encourageons fortement les candidatures de personnes noires, LGBT, handicapées, membres d’une minorité ethnique et les résidents d’origine étrangère.

Pour toute question, prière de communiquer avec Natalie Turvey, présidente directrice générale de la Fondation pour le journalisme canadien à info@cjf-fjc.ca.