Les soumissions sont fermées

 

Le prix Landsberg

DiscussionLe prix Landsberg est présenté par la Fondation pour le journalisme canadien (FJC) en collaboration avec la Fondation canadienne des femmes. 

Ce prix annuel rend hommage à un ou une journaliste qui sensibilise ses lecteurs à l’égalité des genres et aux questions de justice sociale au Canada et qui vise à susciter un accroissement de l’intérêt pour les médias féministes et la voix des femmes au Canada. 



Le prix Landsberg récompensera un journaliste (employé ou pigiste) dont la recherche, l'analyse et les écrits exceptionnels permettront de voir les problèmes d'égalité chez les femmes au Canada sous une optique de genre. Les journalistes travaillant pour la presse écrite, radiophonique, télévisée et électronique sont admissibles.

Le prix doit son nom à Michele Landsberg, journaliste canadienne primée, auteure, activiste sociale et féministe, et permet de souligner l'immense influence qu'elle a eue en tant que porte-parole et modèle d'identification auprès de toutes les femmes au Canada. L'ancienne chroniqueuse au Toronto Star a donné la parole à plusieurs personnes qui n'auraient jamais eu la chance de se faire entendre autrement.

Le prix fait partie d'une série de nouvelles distinctions qui seront présentées lors de la cérémonie annuelle de remise de prix de la FJC. Le récipiendaire sera choisi par un jury composé d'hommes et de femmes travaillant actuellement dans le domaine des médias, et notamment de Landsberg.

DÉFINITION DU PRIX
Ce prix récompensera un journaliste (salarié ou pigiste) faisant un travail de recherche exceptionnel et dont l'analyse et l'écriture se penchent sur les relations entre les sexes, et plus spécifiquement la question d'égalité des femmes au Canada.

DÉTAILS DU PRIX
Le prix sera accompagné d'une récompense de 5 000 $ offerte par la Fondation canadienne des femmes.

ADMISSIBILITÉ
Le prix est remis au journaliste (salarié ou pigiste) ayant effectué le travail le plus important en 2021 se vouant à aider la cause d'égalité des femmes au Canada, que ce soit dans la presse écrite, sur Internet ou les médias de diffusion. Les dossiers de plus d'un contributeur sont les bienvenus et seront jugées comme une seule soumission. Les soumissions peuvent prendre les formes suivantes: un article, une chronique, un reportage en ligne, un éditorial, un op-ed, un programme de radio ou de télévision, un balado ou encore un documentaire.

Procédure de candidature
Vous pouvez soumettre un à trois exemples (en anglais ou en français) de textes originaux qui démontrent votre recherche, votre analyse et vos écrits exceptionnels qui permettent de mettre en lumière les questions d'égalité chez les femmes au Canada et de les voir sous une optique de genre. Les soumissions sont les bienvenus dans les formats suivants : l'article , la colonne , pièce en ligne , éditorial, op-ed , programme de radio, podcast, émission de télévision ou un film documentaire .

La courte liste sera publiée en avril et la personne gagnante sera annoncée lors de la cérémonie des prix de la FJC le juin prochain.



Les candidats doivent répondre aux questions suivantes (maximum 100 mots pour chaque réponse )


1.  De quelle façon une analyse de genre et un cadre féministe peuvent-ils étayer votre travail?


2.  Quelles répercussions ont eu vos articles?


3.  Quelle incidence à long terme souhaitez-vous avoir avec vos écrits quant à la sensibilisation aux problèmes auxquels font face les femmes et les filles au Canada?
 

Le jury évaluera les soumissions de cette façon:

1. Le reportage en question est clairement informé et soutenu par une analyse de genre et un cadre féministe. (40%)
2. Le reportage en question a eu un impact positif quant aux défis rencontrés par les femmes et les filles du Canada. Cela pourrait inclure la sensibilisation du public, un changement de politiques, l'ajout d'une nouvelle perspective à un sujet bien connu ou un apport de visibilité à un problème jusqu'alors inconnu. (30%)


3. Le reportage en question devrait avoir un impact à long terme sur la sensibilisation de la population quant aux enjeux rencontrés par les femmes et les filles au Canada. (30%)

Méthodologie d'évaluation
Le jury est composé de quatre à huit jurés qui examinent toutes les candidatures soumises par l'entremise d'un portail en ligne, classent les candidatures et assistent ensuite à une réunion en personne ou participent par téléconférence avec leur classement pour s'entendre sur la lauréate ou le lauréat - et les finalistes, s'il y a lieu - du prix. Le nom de la lauréate ou du lauréat (et des finalistes) est annoncé en avril ou en mai.



Membres du jury

Détails bientôt disponibles. 

 

Twitter : #landsbergaward
 




À propos de la Fondation canadienne des femmes

La Fondation canadienne des femmes est un organisme phare du mouvement pour l’égalité des genres au Canada. À travers le financement, la recherche, la défense des intérêts et le partage des connaissances, la Fondation s’emploie à susciter un changement systémique afin de permettre l’inclusion de toutes les femmes. En appuyant des programmes communautaires, la Fondation renforce la capacité des femmes et des filles à pouvoir agir pour se sortir de la violence et de la pauvreté, et renforcer leur estime de soi et leur leadership. Fondée en 1991 pour répondre à un besoin criant en matière de philanthropie à l’intention des femmes, la Fondation canadienne des femmes est aujourd’hui l’une des plus importantes fondations du genre au monde. Avec l’aide de ses donateurs et donatrices, la Fondation a recueilli plus de 100 millions de dollars et subventionné plus de 2000 programmes partout au pays. Les programmes de la Fondation s’attaquent aux causes fondamentales des problématiques qui touchent les femmes et les filles, et aident ces dernières à surmonter les principaux obstacles auxquels elles sont confrontées.

La Fondation canadienne des femmes vise à être inclusive d’une grande diversité de personnes de tout genre et de toute orientation sexuelle. Nos efforts tendent avant tout à venir en aide aux personnes qui rencontrent un plus grand nombre d’obstacles et qui n’ont pas accès aux services adéquats. Cela comprend celles qui s’identifient comme femmes, filles, trans, genderqueer, non-binaires et 2ELGBTQI+. Pour en savoir plus, visitez  www.femmescanadiennes.org.