Récipiendaires 2017 : Jim Rankin, Naheed Mustafa, Siobhan Roberts et Natalie Alcoba. Non représenté: Esther Mngodo et Silvia Rosa.

L’objectif des bourses…est d’offrir l’opportunité à des hommes et des femmes qualifiés provenant du domaine du journalisme de se perfectionner en leur offrant l’occasion d’élargir leurs horizons en étudiant dans un cadre universitaire.

Chaque année, les bourses d’études de journalisme William Southam sont décernées à trois lauréats ou plus. Elles sont valables pour la durée d’une année universitaire, soit de septembre à mai, à l’Université de Toronto. Les boursiers(ères) sont choisis par un comité nommé par le Président de l’université et le Master du Collège Massey d’après leurs compétences professionnelles et leur potentiel pour un avenir brillant en tant que journalistes actifs et sérieux.

Les candidat(e)s doivent être journalistes ou rédacteurs(trices) et travailler à temps plein pour un journal canadien, un service de nouvelles canadien, une chaîne de radio ou de télévision canadienne ou une revue canadienne. Ces derniers doivent avoir au moins cinq ans d’expérience. Les demandes des journalistes à la pige ayant travaillé de façon régulière dans les médias, pendant une période de cinq ans, seront aussi prises en considération.

Les boursiers(ères) peuvent s’inscrire à des cours de premier, deuxième ou troisième cycle et ont accès à tous les services de l’université. Il n’existe aucun prérequis scolaire pour obtenir une bourse; en revanche les boursiers(ères) ne reçoivent ni crédit, ni diplôme pour le travail accompli pendant l’année d’étude.

Habituellement, les boursiers(ères) choisissent un programme d’étude général avec une concentration dans au moins deux cours. Ces derniers doivent entièrement compléter un cours de même que tous les travaux requis.
Parallèlement au programme d’étude, les journalistes boursiers(ères) se rencontrent régulièrement lors de séminaires moins structurés pour discuter de problèmes contemporains avec des personnalités connues.

Pour bénéficier au maximum du programme, les candidat(e)s ne doivent se livrer à aucune activité professionnelle, y compris reportages écrits, radiodiffusés ou télédiffusés, pendant la durée de l’année académique. Les boursiers(ères) seront considérés comme “auditeurs(trices) libres” à l’Université de Toronto et auront les mêmes privilèges que les membres “Senior” du Collège Massey, affilié l’université et ouvert aux étudiant(e)s de deuxième et de troisième cycles.

Les Bourses d’études de Journalisme William Southam couvrent : (1) pendant les huit mois de l’année universitaire, les deux tiers du salaire annuel brut au moment de la sélection, jusqu’à un maximum de 4 900$ par mois (équivalent à 58 800$ brut par année), la première mensualité sera versée à la fin septembre, la dernière à la fin avril; (2) tous les frais universitaires; (3) les frais de voyage du (de la) boursier(ère) et de sa famille jusqu’à un prix pouvant égaler le coût d’un billet d’avion pour un aller-retour à Toronto en classe économique; (4) les frais de voyage pour les voyages organisés pendant la période du programme.

La demande de bourse doit être accompagnée d’un projet d’études, d’un résumé de l’expérience professionnelle du (de la) candidat(e), de son C.V., de quelques échantillons de son travail et de lettres de recommandation des répondants.

Date limite pour les candidatures: le 1 mars 2017. Les candidat(e)s choisi(e)s seront avisé(e) avant le mai 2017.

Pour les membres du comité de sélection, cliquez ici.

Les formulaires de demande peuvent être obtenus ici en format PDF ou obtenus a l’adresse suivante:

The William Southam Journalism Fellowships
Attention: Emily Mockler
Massey College
4 Devonshire Place
Toronto, ON M5S 2E1
Tél: 416.978.6606
Courriel: emockler@masseycollege.ca


Les Bourses d’études de Journalisme William Southam sont financées par la succession de feu M. St. Clair Balfour, Mme.Lisa Balfour Bowen et M. Walter Bowen, M.Clair Balfour et Mme. Marci McDonald, M. Wilson J.H. Southam, la Sociéte Radio-Canada, la fondation R. Howard Webster, la fondation de la Famille J.W. McConnell, la Fondation Alva, M. Thomas Kierans et Mme. Mary Janigan en mémoire de Mme. Val Ross, la Banque Scotia, la fondation canadienne Donner, et la générosité des boursiers(ères) ayant eux-mêmes participé au programme par le passé.